Créer de la valeur
dans les communautés

Contribution économique

Des retombées pour le mieux-être de la collectivité

En mettant en œuvre sa stratégie de croissance, Boralex fait en sorte que ses actions puissent en même temps contribuer au mieux-être des communautés où elle exerce ses activités. Ainsi, les retombées de ses activités prennent diverses formes, qu’il s’agisse de la création d’emplois de qualité lors de la construction et de l’exploitation de ses sites, de l’achat de biens et services auprès de fournisseurs locaux et, dans certains cas, des redevances versées à la collectivité.

Par ailleurs, les dons et commandites demeurent un moyen privilégié pour bonifier son action en faveur d’une meilleure qualité de vie au sein des communautés. Sa politique à cet égard comprend quatre volets : les activités sociocommunautaires, l’environnement, l’éducation et l’engagement bénévole des employés. En 2018, Boralex a soutenu de nombreux organismes au Canada, aux États-Unis et en France pour une contribution totale d’environ 883 000 $, soit une augmentation de près de 52 % par rapport aux contributions financières octroyées au cours de l’exercice financier de 2017 qui s’élevaient à 583 000 $.

Pour en savoir plus, consultez notre rapport annuel.

 

 

Dernière mise à jour : avril 2019

Soutenir le développement des connaissances

Au Québec, Boralex a conclu des partenariats avec diverses institutions d’enseignement universitaires dans une perspective de développement des connaissances, en lien notamment avec les énergies renouvelables. C’est ainsi qu’elle remet chaque année une bourse pour soutenir un projet étudiant de chacune des facultés de génie de l’Université de Sherbrooke et de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Elle appuie également la campagne Un modèle de réussite de l’Université Bishop portant sur le développement durable de même qu’elle offre un soutien financier au club de la voiture solaire Éclipse de l’École de technologie supérieure ainsi qu’à l’Équipe de Structure de l’Université Laval. Sans oublier le partenariat avec la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal.

 

De gauche è droite : Rémi Gagnon, du projet Éclipse et Patrick Lemaire, président et chef de la direction de Boralex. Le projet Éclipse est projet étudiant visant à développer un prototype de voiture solaire de compétition.